Auteurs invités 2018 - Salon photo de Riedisheim

article(s)
LA PHOTOGRAPHIE HUMANISTE ET ENGAGEE
30 MARS - 7 AVRIL 2019
Aller au contenu
LES AUTEURS INVITES
Christophe BENAC (France)

DANS MA CHAMBRE
Photographe autodidacte de Colmar, après plusieurs années de photographie numérique, il s'est pris de passion pour la chambre photographique et pour les procédés alternatifs.Il apprécie le charme et la complexité du résultat qui sera défini par le support même. C'est en confectionnant lui-même ses chambres, ainsi que les créations et accessoires qui composent ses photographies qu'il se distingue comme artisan photographe.
Il photographie sur support direct positif à très faible sensibilité, ce qui donne des tirages uniques à fort contraste. Ainsi, il aime s'exprimer à travers des mises en scènes, en passant par la simple à la triple exposition.
Raymond CARTER (France)

STREET-CTURAL
J’interprète le monde qui m’entoure et pour faire passer mes idées et mon ressenti, je suis entièrement tourné vers la photographie de rue, la street. J’aime aussi m’imprégner des architectures citadines et y découvrir des silhouettes humaines. Je pratique la photographie depuis 2013, mon premier appareil fut numérique. Le cliché numérique, avec toutes les possibilités de transformations informatiques m’a très vite lassé. Intéressé par une pratique plus artisanale, j’ai eu l’occasion de rencontrer des ‘argentiques’ Le rendu argentique et le grand format ont été une vraie découverte.
Gérard FONTAINE (France)

MUSEES D'ART MODERNE
Le parcours artistique de Gérard Fontaine passe successivement par l’argentique, la peinture et par la photographie numérique.
Qu’importe moyen et support, ce qui l’intéresse ce sont les lignes, les formes, les matières, les couleurs. C’est le concret qui l’inspire, mais il doit s’ouvrir sur l’imaginaire, donner d’autres mondes à découvrir.
Ici, une série de photographies saisies dans des musées d'art moderne. Capture d’attitudes, d’expressions des visiteurs : intérêt ou indifférence, dérision, questionnement, embarras….
Mais aussi harmonie et interaction entre les œuvres et les visiteurs. Composition de scénettes à recevoir au premier degré ou à décrypter selon votre fantaisie.
Célia FREYBURGER

PALIMPSESTE
Les photographies sont fragiles, menacées de destruction, d'oubli, d'abandon, exposées aux risques de la négligence ou de la bêtise. Celles que nous gardons dans nos placards, sont les plus émaillées par le temps qui s'écoule. Nos photos de famille. Nos souvenirs. Notre histoire.
Ma démarche photographique invite à la contemplation et la méditation ; sur ce qui fait notre identité, qui efface et oublie. Mon oeuvre, si conceptuelle soit-elle, est intime et mélancolique. Vivante. Les images sont accompagnées de textes, réflexions, souvenirs, abstractions de pensées en état de pleine conscience.
Au coeur d'un équilibre entre mots et images, se rejoignent mes obsessions. La mémoire, le temps, le souffle et la lumière..
Gerhard HEINZE
Noël KEIFLIN
Francis SCHROEDER

LES CHIBANIS
Chibani signifie en arabe maghrébin « vieil homme » ou « cheveux blancs ». Expression à la fois respectueuse et affectueuse, ce terme désigne les travailleurs immigrés maghrébins arrivés en France après la seconde guerre mondiale. L’association Aléos a voulu rendre hommage à leur mémoire en recueillant le témoignage des résidents, aujourd’hui retraités, encore hébergés dans ses foyers. Le Photoclub de Riedisheim a participé à ce projet. Avec l’aide inestimable des accompagnants sociaux, les Chibanis des résidences Aléos de Mulhouse, Cernay et Saint-Louis ont ouvert la porte de leur chambre avec amabilité et bienveillance.
Jean Christian MEYER (France)

Pourquoi 50 ans de Passion Photo ?
Pourquoi cette irrésistible affection pour cette grande dame qu'on appelle PHOTOGRAPHIE ?
La photo c'est difficile, ça prend du temps et 50 ans après mes débuts je n'ai pas encore fait le tour de la question et je ne suis pas prêt à m'arrêter.
Si je continue, c'est parce que j'aime ce moment particulier où je cherche mon sujet, où je le trouve, où je déclenche.
J'aime cette montée d'adrénaline, d'angoisse par peur de "manquer mon coup".
Et aussi... faire passer une EMOTION.
Pham Minh Thuyen NHU (France)

UN MONDE DE REVERIE
Artiste photographe autodidacte, originaire du Vietnam,  sa culture Franco -Vietnamienne, imprègne son esprit créatif dans sa démarche artistique.
Le rendu de ses photos s’apparente à des tableaux peints, les mises en scène minutieusement préparées mettent en valeur son imagination parfois surréaliste et nous fait voyager dans son univers : le rêve et la poésie !
A découvrir aussi une autre facette : les instants de vie, des portraits et des photos en noir et blanc.
Kunthia PHOS

A MON IMAGE
Kunthia Phos est une jeune photographe française. Elle a débuté dans la photographie en 2012 d'abord en tant que modèle, puis, en tant que photographe passionnée avec la complicité de son conjoint aussi photographe. C'est donc principalement par des autoportraits monochromes qu'elle réalise des images minimalistes et conceptuelles. Noir et blanc contrasté, style sobre et esthétique sophistiquée sont les principales caractéristiques de son travail. Il s'agit d'exprimer et de partager son univers, et ses émois, pour toucher la sensibilité visuelle de chacun.

Mathieu RITTER (France)

VESTIGES
Mathieu Ritter est né à Mulhouse en 1980. Autodidacte, il débute la photographie au tournant de ce siècle.  Après des études de lettres, à Besançon, il s'installé à Toulouse. Son intérêt pour les cimetières débute dans cette région. Il se lance peu après avant l'heure dans l'Urbex, il côtoie alors un réseau de passionnés dans ce microcosme. Il aime à partager ses spots, constamment à l'affut de nouveaux endroits, que ce soient des souterrains, des usines désaffectées, ou bien, comme au départ, des cimetières abandonnés. Sa passion l'a mené dans de nombreux pays européens. Très rigoureux dans ses cadrages, il aimait emmener de la lumière dans ses explorations.
Lors de ses dernières années, il aura consacré son temps à une autre de ses passions, l'observation des oiseaux, non pas pour les photographier, mais pour les voir, suivre leur vol, pour être dans la nature.
Mathieu nous a quitté en novembre 2016.
© 2017 - SPR
Retourner au contenu